À propos

Bonjour !

Si vous avez cliqué sur ce lien, c’est que vous souhaitez en savoir un peu plus sur tiDudi, ou sur moi, ou sur mes escape games. Je pourrais écrire des tartines sur la genèse de ce projet tant il m’enthousiasme, mais je vais essayer de faire court. Presque court.

Je suis Gwen. Gwendy, pour être exacte. Mais tout le monde m’appelle Gwen.

Avec un prénom pareil, c’est facile de deviner que je viens d’une terre de contes et de légendes, où le beurre demi-sel coule dans nos veines – aussi sûrement qu’une vie sans crêpes ne vaut pas la peine d’être vécue. La Bretagne, donc.

 

Je suis donc Gwen, grande enfant de 37 ans (et demi) et maman de 2 poupettes.

J’aime le jeu (sous toutes ses formes), les énigmes, les livres, la nature, ma Bretagne natale, l’histoire et raconter des histoires…

J’aime voyager, explorer, écrire, dessiner, cuisiner (miam !), apprendre, imaginer, créer…

Curieuse de tout, j’aime papillonner de découverte en découverte, et transmettre à mes enfants cette capacité à s’émerveiller de chaque petite chose. Voir le monde avec les yeux d’un enfant, ne serait-ce pas là le secret du bonheur ? 😉

 

Le jeu et moi

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours joué.

Enfant, bien sûr. Je garde un souvenir précieux de notre rituel du dimanche : piscine le matin, apéro chez mes grands-parents à midi, balade après le déjeuner, et jeux de société à l’heure du goûter.

Ado, forcément. Née dans les années 80, avec la première génération de « gamers », je ne pouvais pas passer à côté du jeu vidéo #TeamFinalFantasy

Un peu plus tard, entourée d’autres jeunes adultes estimant que nous avions passé l’âge de jouer (quelle idée !), les rendez-vous ludiques se sont faits plus rares, pour un temps. C’est là que j’ai développé mon intérêt pour les énigmes et autres casse-têtes.

Au bout d’un moment, j’ai décidé que ça suffisait les rabat-joie, que le jeu était une activité saine, même pour des adultes et qu’il fallait convertir tout ce petit monde aux jeux de société dits « modernes ».

Et puis un jour, je suis devenue Maman 😊 Et tout naturellement, le jeu est venu s’imposer dans notre petite famille. Jeux d’éveil dès la naissance, premier jeu de société tout mignon avant même 18 mois, petits jeux du quotidien « pour le plaisir » et jeux pédagogiques pour faciliter les apprentissages, et bien sûr, notre propre rituel de jeux du dimanche.

 

La pédagogie ludique et moi

En 2015, on a diagnostiqué une maladie orpheline à ma plus jeune poupette.

Pendant, 3 ans, elle n’a pas pu aller à l’école et comme je travaillais à la maison depuis sa naissance, nous avons commencé l’instruction en famille.

C’est pendant cette période que j’ai saisi toute l’importance du jeu dans les apprentissages de l’enfant. J’en étais déjà consciente mais, durant ces 3 années d’école à la maison, cela s’est imposé comme une évidence.

A chaque difficulté, à chaque nouvelle notion, un petit jeu nous aidait à faire glisser les choses en douceur.

Chaque jour, un petit jeu, correspondant aux besoins du moment, avait sa place dans notre rituel d’apprentissage, au même titre que l’écriture, le calcul ou la lecture.

Même lorsque quelques mois de cours du CNED avaient saboté la motivation de Pomponette, nous avons eu recours au jeu pour la remettre sur les rails.

Depuis, la puce a souhaité retourner à l’école, pour voir ses copines tous les jours, et nous continuons à utiliser le jeu pour faciliter certains apprentissages.

Bref, je suis une fan absolue de la pédagogie par le jeu ! 😊

 

Les escape games et moi

En 2016, j’exerçais depuis plusieurs années déjà le métier de Community Manager et Social Media Manager. Cependant, les envolées créatives des CM sont généralement contenues par les besoins des clients, et moi, j’avais besoin de plus. Plus d’espace, plus de liberté. Rappel de mon ADN breton et son inclinaison naturelle pour les grands espaces et l’horizon à perte de vue.

J’avais besoin de raconter des histoires, avec des mots, avec des images. J’avais besoin de tester différents moyens d’expression. Besoin d’un projet à moi, sans aucune limite sinon celle que j’aurais moi-même fixée.

 

Or, une idée me trottait dans la tête depuis quelques mois…

Les salles d’Escape Game avaient commencé à pousser comme des champignons en France, et ce nouveau concept ludique et hautement addictif m’enchantait… En me laissant pourtant sur ma faim :

  • je ne pouvais faire aucune salle avec mes enfants sans les faire mourir de peur ou d’ennui, car les scénarios étaient toujours dédiés aux adultes et souvent très sombres,
  • je ne pouvais faire aucune salle plus d’une fois, sans revivre exactement la même expérience.

Bien rodée à l’organisation de fêtes d’anniversaire épiques, à grand renfort de chasses au trésor et jeux grandeur nature, je n’avais qu’à créer moi-même un escape game pour mes Sherlock Holmes en socquettes !

Pour cela, j’allais utiliser mes deux meilleurs amis, mon ordinateur et du papier, auxquels j’ajouterai, si besoin, quelques bricoles déjà disponibles à la maison.

Et tant qu’à créer tout un univers de jeu, autant faire en sorte de pouvoir y jouer de nouvelles parties.

 

Game designer d’escape game ?

J’avais défini un projet collant parfaitement à mes aspirations :

  • Une activité richement créative.
  • Des moyens d’expression variés.
  • Des possibilités infinies.
  • Des moments partagés avec mes enfants et mes proches tout au long du processus…

Je n’avais plus qu’à me lancer et devenir game designer d’escape game !

 

De longs mois de formation à l’écriture de scénarios, à l’illustration, au game design…
De longs mois de définition de projet, de business plan, de création d’entreprise…
De longs mois d’écriture, de gribouillage, d’élaboration d’énigmes en tout genre…

Enfin, fin 2017, avec mon premier Calendrier de l’Avent Escape Game, tiDudi était né ! 😊

 

Bienvenue sur tiDudi !

tiDudi, c’est à la fois un blog et une boutique en ligne où je vous propose des kits d’escape game pour les enfants et des jeux pédagogiques pour apprendre en s’amusant, le tout à télécharger et imprimer en trois clics.

Vous y trouverez aussi divers petits kits à télécharger gratuitement pour amuser petits et grands enfants tout au long de l’année.

 

Enfin, vous vous demandez peut-être « Pourquoi tiDudi ? ». Encore mon ADN Breton ! C’est l’assemblage de deux mots bretons, Ti et Dudi, qui signifient Maison et Divertissement. Pour des divertissements faits maison à préparer en fredonnant ♫ ti du di doo di doo dah ♫ 😉

 

À très bientôt !
Gwen

Retrouvez-moi aussi, en version green et slow, sur Les petites chozes.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
10 Commentaires
  1. Bonjours

    Je veux organiser un escape game pour l’anniversaire de mon garçon la semaine prochaine mais je n’arrive pas à trouver le lien.
    Pourriez-vous me le faire suivre?

    Merci

    1. Bonjour, mes scénarios ne sont pas encore disponibles. Le premier arrive bientôt mais pas pour la semaine prochaine 😊

  2. euh vous me donnez bien envie, à quand le premier scénario, j’ai les 11ANS de mon gars à organiser dans 3 semaines…
    Anne

    1. Bonjour Anne, le premier scénario, qui arrive dans quelques jours, est prévu plutôt pour les enfants de 6 à 10 ans environ. Des enfants de 11 ans peuvent bien sûr y jouer s’ils aiment les univers du type forêt enchantée, avec sorcières, fées, korrigans et autres créatures magiques 🙂

  3. Bonjour, j’ai une classe de 10 ados de 14 à 16 ans; avez vous un escape game pour cette tranche d’âge ?
    Merci.

    1. Bonjour Caroline, pas encore. Un escape game pour ados est en cours mais il faudra encore patienter 🙂

  4. Bonjour je souhaiterai adapter le escape game calendrier de la avent pour un adulte est ce possible? Cordialement Nathalie

    1. Bonjour Nathalie,
      Pouvez-vous préciser votre question ? Ce kit précisément est destiné à des enfants, de part le scénario et le type d’énigmes. Pour les adultes, vous trouverez sur le blog tiDudi, un kit inspiré de ce Calendrier de l’Avent Escape Game, pour le soir de Noël, qui s’appelle “Et si on planquait les cadeaux ?” 🙂

  5. J’ai un peu de mal à comprendre comment remplir la fiche d’enquête d’après les indices.par exemple hier avec les sirènes et l’émeraude, je coche quoi ?
    Un grand merci et bonne journée.
    Catherine

    1. Bonjour Catherine,

      Sur la fiche, il est indiqué qu’il faut bien observer les objets de chaque personnage.
      Ici, les sirènes ont vu un objet d’une certaine couleur, donc les personnages ne portant pas cette couleur sont innocents et ceux qui la portent sont suspects 🙂

      Bonne enquête !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.